Sud-Kivu : Gratuité de l'enseignement, les enseignants de Kalehe en colère

Ecouter cette information

Les enseignants Non payés (NP) et Nouvelles Unités (NU) des écoles primaires du territoire de Kalehe dans la province du Sud-Kivu sont descendus dans la rue ce lundi 03 Février 2020 pour dénoncer ”le non paiement de six mois” dont ils sont victimes.

Avec des visages mélancoliques ,ces enseignants ont débuté leur manifestation au centre commercial de Ihusi pour chuter au bureau du Territoire de Kalehe où ils ont déposé au Bureau de la Sous Division de l’enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) Kalehe une copie de leur Memo.

Dans l’esprit de ce mémorandum, ces professionnels de la craie manifestent leur mécontentement et désolation en rapport avec cette gratuité de l’enseignement décrétée par le Chef de l’Etat Félix Antoine Tchisekedi.

”C’est depuis le mois de septembre 2019 que nous avons affiché notre volonté d’accompagner le chef de l’Etat pour rendre effective la gratuité de l’enseignement de base et la mise en application de l’article 43 de la constitution, nous avons ensuite suivi à travers les médias le ministre de L’EPST dire que la question sur le NP et NU au Sud-Kivu, avait enfin trouvée une solution malheureusement nous ne sommes pas sur cette liste des NP et NU qu’ils ont sorti” soulignent-ils.

Le chef de Division qui a réceptionné ce mémo, a promis aux signataires que la question de NP et UN du territoire est en cours de traitement.

”Nous avons reçu votre mémorandum et avant votre manifestation, nous avons déjà débuté des travaux administratifs avec les autorités provinciales pour que tous les fonctionnaires de L’EPST soient payés, certains ont été payés et les autres le seront progressivement et j’ai confiance que le chef de l’état et le gouvernement travaillent pour que la gratuite soit une réalité à 100%, je vous demande de rentrer à l’école, enseigner en attendant la suite du travail et rapport que nous avons effectué. A promis le Chef de la sous Division de l’Epst Kalehe.

Malgré ces promesses données par le chef de la sous Division, ces enseignants ont annoncé ”une grève sèche si les autorités de L’EPST ne prennent pas en compte” leurs revendications.

Depuis la rentrée de vacances de Noël, une grande tension s’observe à Kalehe car certains enseignants de cette partie de la province du Sud-Kivu ont tendance à boycotter les cours.

Certains enseignants des Écoles Secondaires du territoire de Kalehe menacent de rejoindre la position de leurs collegues Non payés après les examens du premier semestre qui sont en cours.

Heritier Bashige depuis Bukavu.