Sud-Kivu : Denis Mukwege réclame justice pour les victimes du massacre de Lemera

Le Prix Nobel de la paix, Denis Mukwege. Ph. Tiers

Ecouter cette information

Le 6 octobre 1996- 06 octobre 2020,(24 ans après ), dans le village de Lemera, à 80 kilomètres au nord-ouest d’Uvira des « éléments armés banyamulenge/tutsi » ont tué 37 personnes dans un hôpital, parmi lesquelles deux membres du personnel médical, des civils et des militaires des FAZ en traitement à l’hôpital. Avant de quitter Lemera, les « éléments armés banyamulenge/tutsi » ont saccagé l’hôpital, rappelle le Nobel de la paix.

Ces massacreurs répertoriés dans le rapport Mapping de l’ONU n’ont jamais été jugés, ce qui indigne et continuer à indigner le célèbre gynécologue congolais.

A lire aussi:  Sud-Kivu : Après le drame de Kamituga, la population exige la présence de Félix Tshisekedi

Dans son mémorial de ce jour, Denis Mukwege réclame justice pour ses collaborateurs.

“Pensée profonde pour mes collaborateurs et mes malades, massacrés dans l’hôpital de Lemera le 6 octobre 1996. Jusqu’à ce jour, leurs enfants, leurs familles, réclament la vérité et la justice pour leur mémoire” a-t-on lu sur son compte twitter

Rappel des faits :

Le 6 octobre 1996, des « éléments armés banyamulenge/tutsi » ont tué plus d’une cinquantaine de personnes dans le village de Kidoti, à 2 kilomètres de Lemera, dans le territoire d’Uvira. Les victimes étaient pour la plupart des civils. Certaines victimes ont été tuées par des éclats d’obus; d’autres ont été exécutées après avoir été contraintes de creuser des fosses communes dans lesquels leurs corps ont ensuite été jetés.

A lire aussi:  Sud-Kivu : Premier Tête-à-tête John Ntumba-Théo Kasi à Nyamoma.

Joël Mesa Nzuzi