Spoliation du patrimoine de l’État : Pius Muabilu promet de rétablir l’État dans ses droits

Ecouter cette information
98 Vues

Pius Muabilu Mbayu Mukala a démarré ce mardi, 18 février 2020, un décisif safari d’observation et d’étude des espaces et immeubles de l’Etat congolais. La première phase a eu lieu dans la commune de la Gombe où il était accompagné du Secrétaire général de son administration ainsi que des responsables de certains services dont celui en charge des immobiliers de l’État.

Il s’agit essentiellement de l’immeuble à quatre niveaux, dénommé Mayfer, habité respectivement par deux locataires privés ainsi que l’Office national du tourisme, ONT; et l’immeuble EX ATF (Assistance technique Française), composé de 24 appartements et
habité par plusieurs locataires privés.

“Mon constat est triste et amer. J’ai commencé ici; je vais continuer à l’intérieur du pays, probablement par Mbandaka. Il faudrait que je me fasse une idée réelle du patrimoine de l’État que je suis appelé à gérer”, a déclaré Pius Muabilu Mbayu Mukala.

Le ministre d’État congolais se dit très déterminé à s’occuper de l’habitat dans tous les aspects du concept, conformément aux lois y afférentes en vigueur. À la question de savoir quelle magie va-t-il mettre en place pour concrétiser ce rêve, l’homme d’Etat congolais s’abstient de dévoiler le mystère dont il est porteur, pour mettre fin à l’anarchie et à l’appauvrissement du trésor public.

“Je suis déterminé à faire respecter l’Etat. Le Chef de l’Etat et le premier ministre m’ont fait confiance. Je dois prouver de quoi je suis capable. Les gens sont très durs vis-à-vis de l’Etat; ils demandent tout à l’Etat. Il faut qu’ils sachent qu’ils ont aussi des devoirs et obligations à l’égard de l’Etat”, a-t-il souligné dans la foulée, en notant traits tirés sur le visage, que l’heure est venue d’arrêter de tuer l’Etat congolais par des personnes qui sont censées faire vivre l’Etat.

“Ce n’est pas normal. Je suis déterminé à relever le défi”, promet-il à l’opinion nationale qui compte sur ses grandes capacités managériales.

“Je suis déterminé à rendre à l’Etat ce qu’on lui doit. Je ne peux pas accepter que les choses puissent continuer comme ça. Ça fait mal, c’est beaucoup d’argent que l’Etat perd, et les gens s’en moquent”, a conclu le patron de l’urbanisme et Habitat.

Aux grands maux, de grands remèdes, dit-on. Pius Muabilu Mbayu Mukala dit avoir entamé cette série de descentes sur terrain à partir de Kinshasa; la prochaine étape est Mbandaka dans la province de l’Equateur avant d’aller à l’assaut des autres provinces du pays.

election-net.com/Celcom MinEtat de l’urbanisme et habitat

Afriquinfo vous interdit totalement de copier le contenu de son site web