RDC: Vers la levée de suspension de l’IPR sur les rémunérations et primes des agents et fonctionnaires de l’État

Ecouter cette information
64 Vues

Les agents et fonctionnaires de l’État congolais pourront bientôt voir l’IPR être de nouveau soutiré sur leurs rémunérations et primes. C’est en tout cas le moins qu’on puisse dire, en bien scrutant entre les lignes, la lettre du Ministre des Finances Sele Yalaghuli adressée au Directeur Général ai des impôts, le 14 mai dernier.

Dans cette lettre dont election-net.com a pu consulté, l’argentier congolais dit se référer à la correspondance du Premier Ministre du 17 avril 2020, relative aux rapports entre le Gouvernement de la RDC et y FMI, qui selon le Ministre des Finances, indique que la suspension pour trois mois de l’IPR, sur les rémunérations et sur les primes des agents et fonctionnaires de l’État, n’est plus envisagée comme l’une des mesures d’atténuation des effets de la Covid19. Il demande en effet à son destinataire d’en tirer les conséquences qui s’imposent au regard de la loi en vigueur.

“(…) Dans la dite correspondance, il est indiqué que la suspension pour 3 mois de l’IPR, sur les rémunérations et sur les primes des agents et fonctionnaires de l’État, n’est plus envisagée comme l’une des mesures d’atténuation des effets du COVID19. A cet effet, je vous demande d’en tirer les conséquences qui s’imposent au regard de la loi en vigueur”, écrit Sele Yalaghuli au Directeur Général ai des impôts.

Rappelons que dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus, le gouvernement congolais avait pris plusieurs mesures pour atténuer les effets de cette pandémie. Parmi ces mesures, y figure la suspension pour 3 mois de l’IPR sur les rémunérations et primes des agents et fonctionnaires de l’État. L’application en début d’année du taux de 15% de cet impôt qui frappe les rémunérations, primes et autres avantages, avait provoqué un tollé général dans le monde professionnel du secteur public. Bon nombre d’agents et fonctionnaires de l’État s’était opposé à la façon dont cet impôt était appliqué.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac

Afriquinfo vous interdit totalement de copier le contenu de son site web