RDC: ” Le premier ministre reproche sans courtoisie le chef de l’Etat, une entorse administrative” (Mbindule Mitono)

Mbindule Mutono Crispin, député national. Ph Tiers

Ecouter cette information

La déclaration du premier ministre de la République Démocratique du Congo (RDC) après l’interpellation du vice-premier ministre , ministre de la justice nationale continue de défrayer la chronique dans la classe politique. Pour le député national Mbindule Mitono Crispin, Ilunga Ilukamba s’est adressé à son supérieur hiérarchique sans “courtoisie”. Cet élu du parti politique l’Union pour la Nation Congolaise(UNC) estime que cette déclaration est un manquement administratif.

A lire aussi:  Kinshasa : La famille de Mwimba Texas sollicite l'implication de Félix Tshisekedi dans l'organisation des obsèques du catcheur

“Le premier ministre reproche sans courtoisie le chef de l’état dans une déclaration publique. Quelle entorse administrative”,a-t-il indiqué dans un message posté sur son compte avant d’appeler le premier ministre à rendre le tablier.

“Monsieur le premier ministre si vous voulez quitter le gouvernement , déposez tout simplement une démission”.

En rappel, le vice-premier ministre national de la justice a été interpellé à Kinshasa samedi dernier avant d’être relaxé après une brève audition.
Réagissant à cette interpellation, le premier ministre a invité le chef de l’Etat à veiller au bon fonctionnement des institutions et à ne plus violer le de secret de délibération du conseil des ministres.

A lire aussi:  MIBA SA: la suspension immédiate du Conseil d’Administration et de la Direction Générale exigée

Dieubon Mughenze