RDC : le Magazine “Jeune Afrique” dément avoir réalisé une interview avec Denise Nyakeru Tshisekedi

Denise Nyakeru, première dame de la RDC.

Ecouter cette information

Le correspondant du magazine Jeune Afrique en République Démocratique du Congo, Stanislas Bujakera dément la réalisation d’une interview exclusive entre son organe de presse et la femme du président Félix Tshisekedi, Denise Nyakeru Tshisekedi.

En effet, une capture d’écran partagée en masse depuis la matinée du lundi 14 septembre 2020 sur les réseaux sociaux, où l’on voit Denise Nyakeru Tshisekedi, première dame de la RDC, affichée à la Une (couverture) du magazine portant un sous-titre encerclé évoquant une ancienne relation entre l’actuelle première dame et l’ancien gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta serait un faux, selon le représentant du journal en RDC.

A lire aussi:  RDC-Covid 19: Mise en place d'un comité de suivi pour réguler les prix sur les marchés

Contacté par Lokutamabe, Stanis Bujakera précise que JA n’a jamais réalisé une enquête ou accordé une interview avec la première dame de la RDC.

Il rappelle quelques fautes d’orthographe majeures confirmant le caractère frauduleux du document.

Fausse Photo Jeune Afrique sur Nyakeru Tshisekedi

1) Jeune Afrique n’a plus cette couverture depuis début juin; on est mensuel depuis la fin du confinement.
2) La datation du numéro est celle d’un hebdomadaire et en plus elle n’est pas correcte; 28 au 5 septembre : nous on aurait mis “28 août au 5 septembre”.
3) Le chiffre du numéro est fantaisiste : le prochain numéro de JA sera numéroté 3093 : là on dirait qu’ils numérotent 40.000 et quelque.
4) 2 énormes fautes de français en cover, tu ne verras jamais ça dans JA: “Explusif” et “Firts Lady”.
5) Aucune couverture de JA ne rassemble autant d’appels de Une sur un même pays: jamais plus d’Une.

A lire aussi:  Dakar: Rémy Mandaku n'engage pas la communauté Rd Congolaise vivant au Sénégal [Mise au point]

Il faut signaler que les rumeurs font état du rachat de plusieurs exemplaires par la présidence congolaise pour faire disparaître complètement toute édition du journal. Mais pour l’heure, election-net.com n’a réussi à obtenir la réaction du palais.

José-Junior Owawa