RDC: J.C Katende qualifie “d’irresponsable et injuste”, l’augmentation des émoluments des députés

Jean-Claude Katende, vice-président de l'Eveil Patriotique, Photo de tiers

Ecouter cette information

Les réactions sur la demande de la Présidente de l’Assemblée Nationale d’augmentater les émoluments des députés nationaux de 2000 dollars américains le mois et des frais de fonctionnement de l’Assemblée Nationale de 50% ne cessent d’inonder les réseaux sociaux malgré la mise au point de l’Assemblée Nationale à ce sujet le week-end dernier.

Les acteurs politiques comme ceux de la Société Civile ne mâchent pas leurs mots pour condamner cette demande surtout pendant cette période de crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus. Certains sont même très forts dans leurs réactions. C’est à l’occurrence de Jean-Claude Katende, Président de l’Assomption Africaine Pour la Défense des Droits de l’homme ( ASADHO).

Dans une tribune publiée sur ses comptes Twitter et Facebook ce lundi 15 juin, cet acteur de la Société Civile qualifie d’irresponsable et injuste, la demande des députés nationaux.

Pour lui, “cette demande nécessite pas seulement des commentaires comme nous les voyons sur les réseaux sociaux, mais surtout une réaction organisée de la part de tous les congolais”. Par la suite, il indique que cette demande date selon lui du 21 mai 2020, contredisant ainsi le rapporteur de l’Assemblée Nationale qui dans sa mise au point a indiqué qu’elle date de la session de septembre 2019.

Il soutient que cette demande est “irresponsable et injuste dans la mesure où la crise qui frappe le pays à cause du Coronavirus a diminué les revenus de l’État”. Et de poursuivre : ” Ceux qui touchent déjà des salaires importants devraient se gêner d’exiger des augmentations dans un tel contexte”. Car d’après lui, “le travail des députés nationaux n’a qu’un faible impact sur la vie des congolais”. A lui d’ajouter que ” la crise actuelle exigerait que le salaire actuel de chaque député national soit diminué de 1000 USD”. Très sévère envers les députés nationaux, Jean-Claude Katende déduit qu’ils ne sont dignes de représenter le peuple.

A lire aussi:  RDC: « Ce qui fait peur au FCC», Jean-Claude Katende (Tribune)

Ci-dessous, l’intégralité de la tribune de Jean-Claude KatendePrésident de l’Ong ASADHO :

Page d’opinions libres de Me Jean Claude KATENDE

«Une demande irresponsable et injuste »

La nouvelle est tombée comme une bombe aux oreilles de tous les congolais. Madame Jeannine MABUNDA, Présidente de l’Assemblée Nationale a demandé, par sa lettre du 21 mai 2020, adressée au Premier Ministre que le salaire de chaque député national, 4600 USD, soit augmenté de la somme de 2000 USD et que le budget de fonctionnement de son administration soit augmenté aussi de 50%.
Cette demande nécessite pas seulement des commentaires comme nous le voyons sur les réseaux sociaux, mais surtout une réaction organisée de la part de tous les congolais.
Cette demande est irresponsable dans la mesure où la crise qui frappe le pays à cause du coronavirus a diminué les revenus de l’Etat. Ceux qui touchent déjà des salaires importants devraient se gêner d’exiger des augmentations dans un tel contexte. Malheureusement les députés nationaux dont le travail n’a qu’un faible impact sur la vie des congolais exigent que leur salaire passe de 4600 USD à 6600 USD. La crise actuelle exigerait que le salaire actuel de chaque député national soit diminué de 1000 USD.
Cette demande est aussi injuste voire même indigne quand on regarde les conditions de pauvreté dans lesquelles les congolais vivent. L’état d’urgence sanitaire a aggravé encore cette situation avec toutes les limitations et perte de travail qu’il a engendrées. Les députés nationaux n’ont pris aucune mesure enjoignant au Gouvernement d’organiser l’assistance sociale pour les plus démunis. Ils sont plus préoccupés par l’amélioration de leurs conditions de vie que celles du peuple. Ils ne sont pas dignes de nous représenter.
Au regard de tout ceci, il est clair que le peuple congolais est abandonné à lui-même par le Gouvernement dont on ne sent pas l’engagement dans la lutte contre la haute des prix des denrées de première nécessité, d’une part, et maintenant il est abandonné par les députés nationaux dont le travail devait consister à faire pression sur le Gouvernement pour qu’il investisse dans le social des congolais.
Il y a lieu de féliciter certains députés nationaux qui se sont désolidarisés de cette demande irresponsable, injuste et indigne en se mettant du côté du peuple congolais. C’est apprécié.
Je rappelle à tous les congolais que quand un mandataire (député national) ne travaille plus dans l’intérêt du mandant (électeur), il faut que les électeurs s’organisent pour se prendre en charge eux-mêmes.
C’est ici que l’Eveil Patriotique reste une initiative capable de réunir tous les congolais pour faire face aux prédateurs impénitents qui sont allés se cacher au sein des institutions.
Ensemble, nous pouvons résister. Ensemble, nous pouvons constituer un contre poids.
On ne peut plus compter sur ces députés nationaux, ils travaillent pour leur propre poche et pour leurs regroupements politiques.
Ils ont oublié le peuple.
Nous restons vigilants. Si le Gouvernement accède à cette demande honteuse, nous devons nous mettre debout et résister comme cela se passe dans toute démocratie.
Kinshasa, le 15 juin 2020
Me Jean Claude KATENDE
Le Gardien du Temple.