RDC/CENI: la NSCC invite Félix Tshisekedi à suspendre le processus de désignation des animateurs

Jonas-Tshiombela du NSCC. Photo de tiers.

Ecouter cette information

La Nouvelle société civile congolaise (NSCC) fustige le processus clandestin de désignation des animateurs de la CENI, Commission Électorale Nationale Indépendante et le comportement des confessions religieuses, de la Présidente de l’Assemblée Nationale et de certains acteurs de la société civile avant les réformes électorales et la dépolitisation de cette institution.

La Coordination nationale de la « Nouvelle Société Civile Congolaise », dit être surpris après analyse de la tentative opaque, cavalière, clandestine, clanique et précipitée avec la complicité de la Présidente de l’Assemblée Nationale dans la désignation du Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) par les Responsables des Confessions religieuses d’une part et d’autres part le processus de la désignation des autres membres de la composante de la société civile, et demande au Chef de l’Etat de mettre fin et suspendre cette démarche de l’Assemblée Nationale.

” La NSCC invite le Président de la République, Chef de l’Etat en sa qualité de Garant de bon fonctionnement des Institution du Pays à mettre fin à cette confusion, en suspendant cette démarche cavalière de l’Assemblée Nationale pour préserver la paix sociale et la concorde national”, peut-on lire dans sa déclaration du 15 juin 2020.

Par ailleurs, la NSCC se dit “surprise” par l’initiative “sélective et injuste” de la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, d’inviter les confessions religieuses et une partie des organisations de la société civile à désigner les membres de la CENI avant la clôture de la session, en tirant la leçon des élections de 2006, 2011 et 2018 et craint de revivre les mêmes affres de la honte électorale.

Face à cette situation, la NSCC appelle la population congolaise à la mobilisation générale pour sauver le processus électoral en péril et prévient déjà qu’elle se réserve le droit de recourir à toutes les voies légales, pacifiques et démocratiques en vue d’obtenir les réformes électorales et la dépolitisation de la CENI avant la désignation de ses animateurs.

Jean Paul Tshimanga