RDC: Bemba-Tshisekedi, l'inédit tête-à-tête a eu lieu ! (Exclusif)

Ecouter cette information

Le dirigeant du Mouvement de Libération du Congo, MLC l’ancien Vice-président de la République Démocratique du Congo, Jean-Pierre Bemba Gombo a rencontré le Chef de l’État Congolais, Félix Antoine Tshisekedi.

Alors qu’il est présenté comme étant l’un des opposants farouches du nouveau régime, Jean Pierre Bemba, a préféré la discrétion lors de cette rencontre avec Félix Antoine Tshisekedi afin de «consolider ses relations avec le nouveau Président», commente une source dans l’entourage du président à election-net.com.

En effet, selon nos fins limiers, l’ancien coordinateur de la coalition Lamuka qui vient de passer le témoin à Adolphe Muzito nourrit depuis, les ambitions d’un rapprochement avec la coalition au pouvoir à travers le canal du fils de l’opposant historique devenu Président de la République à la suite des dernières élections du 30 décembre 2018 dans «le but de se refaire une santé politique pour les échéances futures», estime un observateur de la vie politique congolaise à election-net.com.

«La dernière sentence lui infligée par la cour pénale internationale dans l’affaire de subornation de témoins en est la principale motivation», poursuit notre source.

Alors qu’il était attendu à Lubumbashi pour prendre l’étendard de la coordination de LAMUKA en terme de remise et reprise avec Moïse Katumbi, le président du Mouvement de libération du Congo MLC prétextant d’une panne de son avion l’ayant empêcher de s’y rendre en a profité pour aller se recueillir à la tombe du sphinx de Limete dans la discrétion la plus totale.

Appareil photo, téléphone selfie et caméras ont été interdits d’accès sur instruction expresse du chairman du MLC.

Pourquoi se cacher? S’interroge notre informateur sous le sceau d’anonymat. Recueillement terminé, Jean Pierre Bemba a pris la direction de la N’sele à la résidence privée de Félix Antoine Tshisekedi.

«Il a été reçu par le Chef de l’État pendant plusieurs heures et ils se sont tapoté en vieux frères», rapporte la source à election-net.com.

«Rien a filtré de cette entretien tenu au secret, mais «tout porte à croire qu’il s’est agit d’une sorte de manœuvre pour Jean Pierre Bemba de se frayer du chemin et se trouver une place dans le sérail du pouvoir», ose croire notre source avant que «cet entretien a milité également pour l’élection de son homme de confiance le député Jeacque Lungwana au poste de Rapporteur adjoint de l’Assemblée».

Rédaction.