Actualités Politique

RDC-30 juin:L'appel de Fiyou Ndondoboni à Lamuka

131 Vues

À la veille du 30 juin, une tension politique est perceptible dans la classe politique Congolaise. Alors que les pouvoirs publics ont annulé le traditionnel défilé militaire et la fête populaire du 30 juin, appelant le peuple à la médiation, la coalition Lamuka projette, quant à elle, d’aller dans la rue en vue de protester contre la corruption et toutes les valeurs négatives qui ont gangrené la vie politique et sociale en RDC.

Seulement voilà, cette marche a été interdite par le gouverneur de la ville de Kinshasa. Gentiny Ngobila a estimé qu’ une marche de protestation en la date du 30 juin, jour de célébration de l’accession à l’indépendance de la RDC, serait de nature à porter atteinte au caractère sacré de cette date.

Face à ce bras de fer qui s’annonce et qui peut donner lieu à des dérapages, la Coalition pour l’appui et la consolidation de l’alternance appelle la plateforme Lamuka à s’associer aux efforts du chef de l’État pour la lutte contre les anti valeurs. Mais en même temps, tout en comprenant la motivation de Lamuka, laquelle motivation qui s’inscrit dans les principes et fondamentaux de liberté et droits “chèrement protégés par la Constitution” Congolaise, la CAL estime néanmoins que la date du 30 juin, est “sacrée”, elle mérite donc l’adhésion de tous en vue de célébrer dans l’unité cette “indépendance acquise par le peuple Congolais au prix du sang”.

Le communiqué signé par Fiyou Ndondoboni, coordonnateur de cette coalition, estime que la date du 30 juin devrait plutôt rapprocher les acteurs politiques autour des intérêts et valeurs de la nation dans un esprit d’unité nationale.

Ilunga M

Cliquez sur une étoile pour la noter!