Nord-Kivu : Le Barza intercommunautaire appelle la population à vaquer à ses occupations pour ces deux jours

499 Vues

L’appel à deux journées sans activités par les mouvements citoyens et le parlement de jeunes n’a pas rencontré l’assentiment du Barza intercommunautaire du Nord Kivu, dans une déclaration lue devant la presse ce dimanche 1 décembre 2019, cette structure qualifie d’inopportun cet appel, il est important de privilégier le climat de la paix et non procéder par des manifestations de violations qui, au finish amplifient la situation au lieu de la solutionner.


Alexis Bauma président du Barza intercommunautaire en province pense que les questions sécuritaires ne peuvent pas trouver leurs solutions dans la rue plutôt sur une table de négociation.

Par ailleurs, il a appelé toutes les couches de la population à vaquer paisiblement aux activités comme d’habitude et ne pas prêter oreille à tout mouvement qui voudrait troubler l’ordre public. “Il est temps de réunir les idées et saisir l’opportunité pour voir comment solutionner les défis liés à l’insécurité, faire parler la rue c’est inutile, ce sont les vies qui se mettent en danger volontairement, nous disons non à tous les appels de la manifestation, que les gens travaillent, dire qu’il y a journée ville morte, ça non, nous devons chercher la solution ailleurs. A t-il souligné.”

Le dialogue doit être privilégié à cette période

Pour le Barza intercommunautaire du nord Kivu, il faut plus privilégier les pourparlers entre plusieurs couches de la population, si les gens pouvaient échanger des idées autour d’une table il y a des problèmes qui ne seraient pas présents aujourd’hui :
“le samedi prochain nous aurons un Forum avec toutes les couches de la population, nous savons que c’est à partir du dialogue que l’on peut parvenir à trouver certaines solutions, si les gens pouvaient échanger certaines bonnes idées Hier, il y a des situations qui ne pouvaient plus faire débat aujourd’hui, ça ne sert à rien de faire parler la rue, l’occasion est nôtre d’échanger des idées, nous allons proposer deux arbres, le premier qui représente le problème et le deuxième représente les solutions, et c’est au tour d’une table que ces genres d’idées seront données, heureusement le samedi n’est pas loin, a t-il chuté.”

Pour rappel c’était le mercredi 27 novembre 2019 que le parlement des jeunes, les mouvements citoyens et les militants de partis politiques avaient appelé la population à observer deux journées villes mortes ce lundi et mardi pour compatir avec la population de Beni, mais également exiger le départ de la Monusco jugée inactive sur le sol congolais.

Prince bagheni depuis Goma

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Aucun vote pour le moment! Soyez le premier à noter cette information.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.