Maniema/ COVID19 : La famille de la première victime fait la mise au point

L' HGR de Kindu doté d'une ambulance par la banque mondiale. Ph. Tiers

Ecouter cette information

Le premier cas confirmé de décès du Coronavirus au Maniema ne cesse de couler encres et salives à Kindu, Chef-lieu de la province.

Alors que le Secrétariat technique du comité multisectoriel de riposte contre la Covid-19 en République Démocratique du Congo confirmait dans son bulletin du 16 septembre 2020 que le premier cas du Maniema est un homme de 53 ans, directeur adjoint provincial d’une entreprise publique à Kindu, qui a présenté des signes chez lui en date du 08 septembre 2020, puis consulté à domicile par deux médecins, isolé et hospitalisé le 11 septembre 2020 compte tenu de l’exacerbation de ces signes, au Centre hospitalier Lumbu Lumbu – Fondation Mapon (CHLL MAPON) se trouvant dans l’Aire de santé Lumbu- Lumbu toujours dans la zone de santé de Kindu, où il était selon ce même bulletin, décédé le même jour, la famille du défunt directeur provincial adjoint au Maniema, de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) est sortie de son silence ce mardi 06 octobre 2020.

A lire aussi:  Maniema : un groupe de jeunes dit non à la motion de défiance initiée contre le gouverneur.

Par l’entremise d’un des fils du défunt qui a requis l’anonymat, cette famille dément la mort de son père de suite de Coronavirus.

Ce dernier parle d’un coup monté en province pour, “salir” son défunt père. Car selon lui, la famille n’a jamais reçu le résultat confirmant que le défunt était testé positif au Coronavirus.

Et pour étayer ses preuves qu’il s’agirait des mensonges, il explique à election-net.com que s’il s’avérait vrai que son père était décédé du Coronavirus, toute la famille allait être contaminée. Par contre, “tous ses enfants ont été testés négatifs”, fait-il savoir.
En outre, il explique que le bâtiment de la CNSS-Maniema où s’y était rendu son père quelques jours avant son décès devrait être placé en quarantaine et beaucoup de ses agents devraient être contaminés, mais aussi la majorité de personnes ayant pris part à la cérémonie d’anniversaire et de retrouvailles qui était organisée par le défunt avant son hospitalisation et sa mort, ce qui n’est pas le cas.

A lire aussi:  Maniema: Un civil meurt dans les échauffourées à Kindu

Par ailleurs, il s’étonne qu’au regard du nombre des contacts identifiés autour de ce seul cas (404),
que le Maniema n’aie jusqu’à ce jour, que deux(2) cas confirmés. “Dieu lui-même vas les juger”, conclut il.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu