Lubumbashi : les mouvements citoyens exigent l’audit de la mairie

Vue de la place de la de Lubumbashi/ pH illustration

Ecouter cette information

Les organisations de la société civile et mouvements citoyens de la ville de Lubumbashi se disent surpris de la décision “impopulaire” du maire de la ville de Lubumbashi Ghislain Robert Lubaba Bulama, portant organisation et modalité de perception de la taxe péage sur les ponts et routes d’intérêt urbain dans la ville de Lubumbashi.

Dans un communiqué de presse, ces organisations pensent que cette énième taxe est de trop, vu la situation socioéconomique que traverse le pays. Ils ont exigé l’annulation de la décision. Ces structures se réservent le droit d’organiser des manifestations citoyennes et pacifiques de grandes envergures à travers la ville pour exiger l’annulation de cette taxe.

A lire aussi:  Insécurité à Lubumbashi : George Mawine charge le chef de la PNC

_”Pour que pareille situation ne se répète, les organisations de la société civile et les mouvements citoyens recommandent qu’un audit approfondi soit fait par l’inspection générale de finances (IGF) sur la gestion des finances de la ville de Lubumbashi depuis l’accession de l’actuel maire à ce poste.

Rappelons que c’est depuis le 1 er octobre, que le maire de la ville Ghislain Lubaba Buluma a suspendu la perception du péage urbain instauré à la demande du gouverneur Kyabula.

A lire aussi:  Lubumbashi : des bandits armés tuent trois personnes au quartier Megastore

Jean-Paul Tshimanga