Actualités Société

Lubumbashi : affrontement entre civil et policiers après le meurtre d’un jeune homme

53 Vues

Les démons de l’insécurité sont encore présents et tendent à encrer ses racines dans la ville du Lubumbashi. La nuit de jeudi à vendredi, un homme a été froidement abattu au quartier Kisanga dans la commune annexe.

Kamanda de son nom, serait membre des groupes des jeunes volontaires qui passent nuit dehors pour assurer la sécurité de leurs quartiers respectifs.

Au regard du mode opératoire des bourreaux, tout porte à croire qu’il s’agissait d’un assassinat bien ciblé : « c’était à minuit, on a entendu des gens dire en lingala ko kima te, les amis de kamanda ont pris fuite. Ils ont forcé la porte d’ici, ils sont entré et ont tiré. Nous pensions qu’ils avaient tiré n l’air mais non, ils l’ont fusillé » rapporte un voisin qui a suivi la scène depuis sa fenêtre au moment des faits.

Au petit matin, les habitants du quartier ont manifesté en brulant des pneus. Ils affirment que les hommes en uniformes sont sans doute derrière cet incident de même que pour l’insécurité dans leur quartier.
« Ces gens qui tuent portent toujours les tenues militaires ; quand on appelle l’intervention au moment du vol, les patrouilleurs n’interviennent pas. Et pourtant le gouverneur les a dotés des jeeps et même des motos. Malgré tout ça ils n’interviennent toujours pas. Allez-y comprendre quelque chose » s’écrie un voisin de la victime.

« Faux !!!, les militaires utilisent le charroi offert par le gouverneur pour nous agresser la nuit et nous tuer » rétorque un autre habitant de Kisanga.

La population a résolu d’acheminer le corps du garçon tué au gouvernorat ; idée que les forces de l’ordre n’ont pas cautionnée. Ce bras de fer a débouché sur un véritable affrontement entre les deux camps.
Les habitants de ce quartier ont brûlé de pneus sur les artères qui mènent au centre-ville alors que la police a été renforcée par les militaires de la 22e région militaire pour maitriser les émeutiers.

Dans la même nuit, on signale un festival de vol perpétré dans la ville de Kasumbalesa, située à 90 km de Lubumbashi.

Chris Lumbu

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.