Actualités Economie Société

Lualaba: Glencore suspend l’exploitation du cobalt à Mutanda

79 Vues

Toute annonce de la part du géant Glencore a nécessairement un impact économique et social en RDC. Dans les rues de Kolwezi, c’est la panique pour des dizaines des centaines d’employées.

A la base de cette décision, le groupe suisse estime que l’exploitation de la mine n’est plus rentable au cours actuel du cobalt sur le marché mondial.

Mutanda reste la plus grande mine du cobalt au monde. Et l’année dernière,Les cours du cobalt avaient atteint leur plus haut niveau depuis 2010.Le cobalt se vendait jusqu’à 95 000 dollars la tonne. Aujourd’hui, il n’en vaut que 28 000 dollars.

Fort de ce boum minier et de l’importance de ce minerai, la Rdc esperait une ruée d’investisseurs pour commercialiser le cobalt que la Rdc avait déclaré”minerai stratégique”.

Stratégique, le cobalt l’est réellement, il est incoutournable pour la fabrication des batteries des voitures électriques qui vont sans doute remplacer les voitures diesel.

Malheureusement, la demande des voitures électriques n’a pas suivi la production du cobalt dont le prix a chuté de manière brutale.

Chantage…
Depuis l’année dernière, le géant Glencore s’est illustré par des menaces de suspension de ses activités à Mutanda.

Il dénonçait la découverte d’un taux élevé de pourcentage de l’uranium dans le cobalt extrait dans la mine de Mutanda. Une annonce qui avait fait bouger la production de ce minerai non seulement en RDC mais également au monde.

Même si cette suspension d’activités par Glencore pourrait avoir de sérieuses conséquences pour les revenus miniers de la RDC, C’est ce qui suscite des interrogations quant au moment de cette annonce.

Cette déclaration vise-t-elle à faire influer les prix ou est-ce un nouveau round dans le bras de fer entre géant minier et le gouvernement congolais depuis l’adoption du nouveau code minier ?

Glencore ne rejette pas ouvertement cette option. Mais il évoque également la guerre commercial entre les États-Unis et la Chine qui rend très instable le marché des minerais.

Mais le groupe suisse se dit prêt à reprendre les activités une fois que les conditions économiques seront stables.

Chris Lumbu

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.