Kwango: une maladie décime les bovins

201 Vues

Dans La Province du Kwango, la société civile de Kenge, alertée au sujet d’une maladie qui ravage, depuis 2017, les bovins notamment des vaches, dans cette entité. Dans une interview exclusive accordée à afriquinfo.com, le président de cette structure non gouvernementale de Kenge, signale qu’actuellement, plusieurs fermiers ont perdus la totalité de leurs cheptels suite à cette peste non encore identifiée.

Anacet Kipaya en appelle les autorités de suivre de près cette situation, car c’est “l’économie de la province qui s’effondre”.

“Nous avons plusieurs fermiers qui ont perdu l’ensemble de leurs troupeaux. Il y en a qui n’ont même plus une seule vache. Cette situation qui a commencé à Kenge s’est étendue. La maladie touche maintenant toute la province du Kwango. Nous demandons aux autorités provinciales et nationales de suivre de près cette situation, étant donné que Kwango est une province à vocation agropastorale. Quand les troupeaux sont décimés, c’est vraiment l’économie de Kwango qui est en train de s’effondrer”, alerte-t-il.

Un charcutier a indiqué que depuis le début de l’épidémie, la viande de bovins s’est raréfiée sur les marchés locaux de cette ville. La société civile parle d’une menace à la santé publique. Car, fait-il savoir, cette viande n’est pas soumise aux contrôles macroscopiques.

“Actuellement, on trouve des abattoirs par-ci par-là dans des villages. Avec tous ces mouvements des bêtes, il y a des bêtes qui meurent en cours de route, on les vend sans même l’aval d’un vétérinaire. C’est très dangereux pour la santé de la population. Cette situation, actuellement généralisée dans toute la province du Kwango, doit être considérée comme un problème de santé publique”, prévient Monsieur Anaclet Kapaya.

La société civile plaide pour le diagnostic de la maladie, en vue de la préparation d’un plan de riposte. La source à Kenge signale que l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) y est déjà passée pour prélever les échantillons en vue d’identifier la maladie, mais les résultats se font encore attendre.

Blaise Mabala Mufu / Kwango

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Aucun vote pour le moment! Soyez le premier à noter cette information.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.