Ituri: Jean Saïdi Bamanisa traduit en justice

Ecouter cette information
694 Vues

Une plainte à charge du gouverneur de la province de l’Ituri vient d’être déposée auprès du procureur général de la République près la Cour de cassation Kinshasa/ Gombe par le parti politique congolais Unis pour le Changement (CUC), parti cher au candidat malheureux à la présidence de l’élection du 23 décembre 2018, Thebabo Sorobabo , pour diffamation, imputation dommageable, menaces de mort et atteinte à la liberté individuelle.

Dans une correspondance adressée au Procureur Général de la République près la Cour de cassation qui date du 16 mai 2020, le CUC indique que son président national avait émis un message sonore pour attirer l’attention du gouvernement sur l’insécurité dans la province de l’Ituri et ceci dans le cadre des prérogatives reconnues par la loi aux partis politiques, acteurs et leaders politiques dans le pays.

Pour le CUC, la déclaration de Thebabo Sorobabo a été très mal interprété par le gouverneur Jean Saïdi Bamanisa qui, selon eux, s’est donné le luxe de tenir des propos discourtois, injurieux et diffamatoires à l’égard de leur président national en lui imputant les faits selon lesquels “le président de CUC Thebabo Sorobabo a fait une déclaration pour appeler à un soulèvement populaire contre le président de la république”

Le parti politique des Congolais Unis pour le Changement indique également que son président national avait fait l’objet des plusieurs menaces de mort après sa réplique aux propos du gouverneur de l’ituri.

Le CUC reproche également à Jean Saïdi Bamanisa le non-respect des engagements pris avec le parti avant son élection à la tête de la province de l’Ituri.

Engagement qui devait consacrer un poste ministériel et une direction au niveau de la régie financière de l’Ituri au parti CUC.

Pompon BEYOKOBANA

Afriquinfo vous interdit totalement de copier le contenu de son site web