Haut-Uele/: La société civile préconise des pourparlers entre Gouvernement et Assemblée province pour aplanir les divergences

Georges Semende, Coordonnateur de la société civile du Haut-Uele lors de l’audience avec le Gouverneur Christophe Baseane Nangaa à Isiro/ Photo ELECTION-NET.COM

Ecouter cette information

Consécutivement aux correspondances adressées au président de l’Assemblée provinciale du Haut-Uele et l’Exécutif provincial en date du 12 avril 2020 par 4 membres du bureau de l’Assemblée provinciale sur la crise qui règne ausein de ces deux institutions, la coordination provinciale de la société civile forces vives du Haut-Uele, par le truchement de son coordonnateur, Georges Semende vient de donner la position des forces vives de la province après analyse de chaque correspondance et écoute des différentes parties.

Dans son adresse, Georges Semende dit que sa structure a pris acte des préoccupations exprimées tendant à l’amélioration de la gestion de ces deux institutions provinciales.

Georges Semende la fait savoir au cours d’un point de presse qu’il présidé ce dimanche 19 Avril 2020 à Isiro avec la presse locale.

Il note que dans le souci de promouvoir la paix et la stabilité des institutions, il invite les différentes parties à s’activer dans le respect des lois de la République pour engager un dialogue franc afin d’aplanir les divergences.

A lire aussi:  Haut-Uele: Ismaël Ebunze fustige les tentatives de déstabilisation des institutions provinciales

“Que chaque partie respecte ses attributions et tâches pour éviter la confusion et les dérapages y liés”, a-t-il lancé lors de cet échange.

Georges Semende, à travers sa structure, conseille aux députés ainsi qu’à l’Exécutif provincial de consolider l’élan de développement commencé tout à mettant en garde toutes les personnes qui tenteraient de bloquer cet élan qui est fruit des efforts conjugués par les deux organes provinciaux.

Il interpelle la conscience de chaque élu de cette province à jouer convenablement les rôles qui lui sont constitutionnellement dévolus.

Cette structure citoyenne invite encore le président de l’Assemblée provinciale du Haut-Uele ainsi que le Gouverneur de province chacun en ce qui le concerne, de tenir compte des recommandations relevées, afin de garantir le bon fonctionnement et l’harmonie des institutions de la province.

A lire aussi:  Isiro: Christophe Baseane Nangaa de retour. Salaires, santé, chantiers, (…) le Gouv brise le silence

À l’estar de ce point de vue, la coordination province de la société civile forces vives du Haut-Uele met également en garde certaines sociétés ouvrant dans la province et certaines personnalités qui développent des agenda cachés en dévafeur de la province et les invitent par voie de conséquence, à arrêter de comploter pour déstabiliser et créer la division et l’insécurité dans la dite province dans le cas contraire, elle se verra dans l’obligation de dénoncer prochainement tout mouvement suspect.

Elle appelle la population ainsi que les services de sécurité et à plus de vigilance.

Dieu-merci BETIMA depuis Isiro