Haut-Uele: Certains élus sur les radars de la société civile

Ecouter cette information

Dans un communiqué de presse rendu public ce dimanche 19 Avril 2020 dont une copie est parvenue à la rédaction d’election-net.com, la coordination urbaine de la société civile forces vives d’Isiro monte au créneau pour dénoncer quelques “pratiques illicites” qui cherchent à élire domicile dans la province du Haut-Uele en général et en particulier la ville d’isiro.

Dans son communiqué, Jean-Pierre SESENGE précise qu’au regard des objectifs assignés par sa structure notamment, assurer la défense et privilégier l’intérêt général de la population ainsi que la promotion de bonnes valeurs communes telles que : la paix, l’intégrité territoriale, l’unité et la cohésion, sa structure fustige les propos incohérents tenus par d’autres structures citoyennes sur les voies des ondes soutenant la lettre de “déstabilisation” adressée au président de l’organe délibérant du Haut-Uele tout en ignorant que la société est comme l’église au milieu du village, cfr. l’article 3 de son statut.

A lire aussi:  Haut-Uele/Covid-19 : La province dotée de 3 motos par l'OMS pour la riposte

“Nous mettons en garde et promettons à ces élus tant provinciaux que nationaux y compris les sénateurs que nous allons procéder ultérieurement à une pétition contre eux, s’ils ne défendent pas l’intérêt général pour lequel ils ont été élus que de défendre leurs intérêts égoïstes ou mesquins”, poursuit Jean-Pierre SESENGE.

Cette structure citoyenne s’insurge contre les politiciens et autres personnes qui cherchent à freiner le développement durable de cette province en général et de la ville d’Isiro en particulier.

Dans ce même communiqué, Jean-Pierre SESENGE note également que sa structure dénonce aussi des multiples réunions clandestines et mal intentionnées qui se tiennent nuitamment dans des endroits isolés malgré l’interdiction du président de la République Démocratique du Congo, Antoine Félix TSHISEKEDI TSHILOMBO conformément à l’état d’urgence sanitaire décrété le 24 mars dernier pour lutter contre le coronavirus.

A lire aussi:  Haut-Uele: des changements au sein de la fédération de l’UDPS

Elle recommande aux élus l’union pour bâtir cette jeune province, au lieu de privilégier des faux protocoles de partage des gâteaux qui n’apportent rien à la province.

Enfin elle invite la population et toutes les vraies structures citoyennes territoriales à la vigilance et surtout à ne pas céder aux manipulations politiciennes insouciantes de la population.

Dieu-merci BETIMA depuis Isiro