Diplomatie : l’ambassadeur des États-Unis en RDC a échangé avec le président Tshisekedi à Goma

M. Hammer reçu par F. Tshisekedi ce mardi 6 octobre à Goma. Ph. Tiers

Ecouter cette information

En séjour à Goma, Félix Tshisekedi a reçu en audience l’ambassadeur des USA en République démocratique du Congo (RDC) Mike Hammer.

Comme le prévoyait l’agenda du chef de l’État congolais, les questions sécuritaire étaient à l’ordre du jours des échanges entre Félix Tshisekedi et ses hôtes.

Évoquant la situation sécuritaire à l’Est de la RDC, Mike Hammer, au nom des Etats-Unis, a affirmé la disponibilité de son pays, à soutenir les efforts de Felix Tshisekedi dans la pacification de l’Est de la RDC.

On a parlé de la sécurité avec le président Tshisekedi et le ministre délégué à la défense. Les États-Unis et la RDC ont des intérêts à privilégier pour la paix et la prospérité,” a-t-il déclaré à la presse, en précisant, que ”le président a demandé aux Etats-Unis et à la communauté internationale de l’aider à sécuriser l’Est de la RDC parce qu’il y a beaucoup de groupes armés qui menacent la population”.

A lire aussi:  RDC : Kitenge Yezu et Ndondoboni recrutent pour Félix Tshisekedi

Il évoque par ailleurs, d’avoir visité plusieurs villes à l’EST pour évaluer la situation humanitaire qu’il estime être catastrophe ”J’ai visité Beni hier pour voir les efforts réalisés par la Monusco et les FARDC contre les ADF qui terrorisent la population. J’étais à Minembwe, Mikenge pour voir la situation sécuritaire et humanitaire. La situation humanitaire est très grave. On doit, à travers l’influence des États-Unis, parler avec toutes les organisations humanitaires des Nations-Unies pour que l’assistance arrive à cette population” dit-il après l’audience avec Félix Tshisekedi, avant de poursuivre :
On est en train d’explorer ce que les États-Unis peuvent faire pour soutenir les efforts des FARDC et de la MONUSCO. C’est important pour la RDC d’établir sa souveraineté dans tous les territoires du pays. Nous sommes un pays ami. On verra quel type de soutien qu’on peut donner“, explique le diplomate Américain.

A lire aussi:  Goma: Le mouvement citoyen Filimbi donne un ultimatum au maire de la ville

Mike Hammer appelle en outre, au respect des droits humains. ” Les États-Unis sont toujours préoccupés par la situation des droits de l’homme. Il doit y avoir l’amélioration des droits de l’homme“, a-t-il martelé.

À la question sur la polémique de sa présence à Minembwe qui s’avère être une coïncidence, selon le député Juvenal Munubo, Mike Hammer regrette, « Je ne savais pas que ce que le ministre d’Etat a fait sur place susciterait une controverse », a-t-il conclu.

Ce dernier a salué en dernier ressort, le mini-sommet de Goma, convoqué par Félix Tshisekedi afin de discuter sur des questions sécuritaire dans la sous région.

Joël Mesa Nzuzi