Covid-19: Des dizaines d’étudiants congolais bloqués en Ouganda en attente d’un rapatriement

L'Université Cavendish Ouganda, 2020 . Photo de tiers

Ecouter cette information
676 Vues

Deux mois après le communiqué publié par l’ambassade de la République Démocratique du Congo à Kampala demandant aux étudiants congolais de se faire enregistrer pour leur rapatriement au pays, rien n’a été fait par la représentation diplomatique. Les étudiants concernés disent être oubliés par les autorités du pays.

Au cours d’une interview accordée à election-net.com, ce jeudi 11 Juin 2020, Justin Musanganya, President de l’association des étudiants congolais de Bugema University, a précisé que tous les étudiants se sont enregistrés à l’ambassade après avoir lu le communiqué publié le 10 avril 2020, et jusqu’à ce jour, ils continuent à patienter la réponse,

Cependant, il a indiqué que la plupart des étudiant galèrent dans le pays de Yoweri Kaguta, faute de moyens. Il a également révélé que certains ne savent plus payer leurs loyers, et même trouver à manger.

Ainsi, il a plaidé pour qu’une autorisation officielle de retourner au pays leur soit accordée et cela parce que même leurs visas sont déjà expirés, et les pénalités ont commencé depuis le 09 juin 2020.

Lire aussi: Kampala-Covid-19: l’ambassade de la RDC invite les congolais bloqués en Ouganda à se faire enregistrer pour leur rapatriement au pays

“Nous qui sommes étudiants congolais à Kampala, nous souffrons et le Gouvernement ne veut pas nous rappatrier chez nous. C’est devenu déjà un business au niveau de l’ambassade et nous, on en souffre”, a-t-il indiqué à election-net.com avant de préciser que tous ces étudiants sont prêts à se démener pour le transport, pourvu qu’ils rentrent au pays. Il appartient donc au Gouvernement de leur donner un document officiel de sortie comme leurs visas sont déjà expirés.

Enfin, il a déploré le fait que l’ambassade exige de l’argent avant la livraison du visa, ce qui ne passerait pas dans les oreilles de tous ces étudiants d’autant plus qu’ils n’étudient pas, en cette période de la covid-19.

Contacté à ce sujet, l’ambassade de la République Démocratique du Congo à Kampala, n’a pas voulu répondre à nos questions. Une attitude qui, malheureusement, amplifie la situation au lieu de la résoudre, en communiquant à l’opinion les dispositions nécessaires envisagés pour qu’il y ait rapatriement de ces citoyens congolais qui sont bloqués en Ouganda.

Prince Bagheni, à Goma

Afriquinfo vous interdit totalement de copier le contenu de son site web